Tu es entrain de lire: Autisme diagnostiqué après la quarantaine ?

Autisme diagnostiqué après la quarantaine ?

L’autisme est associé communément à un ensemble de comportements typiques d’un enfant. Nous imaginons généralement une petite personne intelligente qui a des difficultés à établir des relations.  Nous oublions que parmi nous, il y a des adultes touchés par cette affection. Et nous ne parlons pas ici des adultes qui ont été diagnostiqués autistes lorsqu’ils étaient enfants, mais de ceux qui ont développé tout un système de comportements leur permettant de fonctionner plus facilement dans la société. L’autisme peut-il être diagnostiqué après la quarantaine ? Quels comportements peuvent indiquer un trouble du spectre autistique ? Et surtout, comment y faire face ? Découvrez-le en lisant notre article !

Comment fonctionnent les adultes autistes ?

Il est difficile de diagnostiquer l’autisme car il n’y a pas deux cas identiques et le spectre des comportements est large. Si personne n’a remarqué de réactions inhabituelles aux stimuli dans l’enfance, il est probable que ces personnes ont dû apprendre à fonctionner dans la société en adoptant différents masques et en entrant dans des rôles. L’autisme ne s’acquiert pas au cours de la vie. Si vous retrouvez des traits d’une personne autiste dans votre façon d’être, vous souffrez probablement de cette affection depuis l’enfance, mais personne ne l’a diagnostiquée. 

L’autisme peut-il être diagnostiqué chez les adultes ? Oui, c’est possible, mais il faut d’abord exclure d’autres maladies ou affections. Ainsi, observez-vous d’abord et demandez à vos proches de partager leurs observations sur votre comportement. Il est important de se rappeler comment vous avez réagi à différentes situations dans l’enfance, si quelque chose vous irritait, vous dérangeait ou était incompréhensible. Pourquoi se faire diagnostiquer en tant qu’adulte ? Cela vous permettra de mieux vous comprendre, cela influencera vos relations avec les autres et cela vous permettra d’être plus à l’aise dans différentes situations.

Des comportements qui peuvent être inquiétants

Vous êtes gêné depuis l’enfance par des sons trop forts ? Vous n’avez pas peur de vous faire soigner les dents, mais vous ne supportez pas l’odeur du cabinet dentaire. Vous détestez le changement ? Vous avez du mal à lire les émotions des autres ? Savez-vous qu’une réponse affirmative pourrait indiquer des symptômes d’autisme chez une personne adulte ? Bien entendu, le spectre de l’autisme est un concept très large et nécessite donc un diagnostic approprié par un spécialiste. Toutefois, si vous vous demandez si ce problème vous concerne, vous pouvez vous rendre chez un psychologue qui vous indiquera la marche à suivre.

Qu’est-ce qui pourrait vous inquiéter ? Le fait de ne pas avoir la capacité de créer une relation sur du long terme peut être une source d’inquiétude. Le fait de ne pas être capable de maîtriser ses émotions ou d’avoir du mal à communiquer ce que l’on ressent peut rendre difficile la création d’une relation basée sur la compréhension. De nombreuses personnes proches de ces personnes disent qu’elles n’ont pas d’empathie et n’arrivent pas à lire les émotions des autres, ce qui entraîne des conflits. Des centres d’intérêt restreints, le fait de prendre tout au pied de la lettre, le fait de préférer travailler seul, l’anxiété sociale ou l’hypersensibilité sensorielle peuvent être des signes alarmants. Si vous vous posez des questions ou si vous vous interrogez sur la cause de vos comportements incompréhensibles, consultez un spécialiste.

Soyez soulagé

Pourquoi cela vaut-il la peine d’obtenir un diagnostic pour ses comportements difficiles ? Cela vous permettra de mieux fonctionner en société, de mieux vous comprendre et de participer à une thérapie, ce qui vous aidera à développer des schémas qui vous permettront de vous adapter plus facilement aux normes sociales. Il y a parmi nous de nombreux adultes qui n’ont été correctement diagnostiqués qu’après quarante ans. Ce sont des scientifiques, des étudiants, des parents, ils ont une myriade de rôles différents dans leur vie. Cependant, chacun d’entre eux affirme que le diagnostic de trouble du spectre autistique les a soulagés. Avant d’avoir obtenu le diagostic, ils étaient en guerre avec eux-mêmes et avec le monde ; leurs comportements, leurs motivations ou leurs peurs n’étaient pas compris. Ils peuvent désormais améliorer leur fonctionnement dans la société grâce à une thérapie et à la sensibilisation des autres. Avant, ils devaient se prouver à eux-mêmes et aux autres qu’ils n’étaient pas fous. Aujourd’hui, ils n’ont plus à faire face à de nombreux maux, car ils en connaissent la cause. 

Dans le Guardian, Nicola Clark a décrit son expérience. Elle souligne que le diagnostic lui a fait prendre conscience que les “bizarreries” qu’elle a manifestées dans son enfance ne sont pas quelque chose dont on se débarrasse en grandissant. Aujourd’hui, elle est actrice, elle a choisi l’école de théâtre pour apprendre à imiter le comportement des autres. Son histoire montre qu’il vaut la peine de se regarder de plus près et d’essayer de trouver les raisons de ce qui était auparavant incompréhensible.

    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique
      Calculate Shipping
      Appliquer Coupon