Michaela Gross

Michaela GrossNaturopathe en psychothérapie

« Le rythme respiratoire se régule plus facilement pour mes patients. Mes patients se détendent beaucoup plus vite et peuvent mieux se concentrer sur leurs images intérieures. »

Comment avez-vous découvert le concept des couvertures thérapeutiques ?

J’ai déjà eu des échos de plusieurs patients qui les utilisent avec succès pour avoir un bien meilleur sommeil.

Que pensez-vous de votre utilisation personnelle de la couverture lestée ?

J’avais spécialement commandé le modèle été, mais malheureusement il fait encore beaucoup trop chaud pour moi sous la couverture, si bien que cela m’a plutôt dérangé. Mais cela est certainement dû aux nuits d’été et à l’appartement où il fait bien chaud. J’ai trouvé le poids de la couverture extrêmement agréable, la pression  » douce  » exercée par le poids de la couverture est très agréable aussi – presque apaisante.

Dans quels domaines médicaux l’utilisation des couvertures thérapeutiques vous semble-t-elle judicieuse ? Où utilisez-vous déjà des couvertures thérapeutiques avec succès ? Et où voyez-vous encore un potentiel / un besoin ?

À mon avis, elles peuvent être tout à fait utilisées avec des personnes souffrant de dépression, de troubles anxieux, de PTSD, de burnout, de stress, etc. et ces personnes peuvent être amenées à se détendre davantage et à se calmer grâce à la pression douce qui est exercée. Les couvertures peuvent aider les enfants et les adolescents souffrant de troubles de l’attachement, de TDAH, etc. à créer un sentiment de sécurité, car c’est exactement ce que les enfants souffrant de ces traumatismes ont du mal à avoir. J’aimerais également utiliser cette couverture pour des séances de relaxation.

Où utilisez-vous déjà avec succès des couvertures thérapeutiques ? Et où voyez-vous encore un potentiel / un besoin ?

Comme j’ai une formation d’hypnothérapeute en plus de ma spécialisation dans la thérapie des traumatismes, j’ai déjà couvert 2 patients avec ce produit et les ai mis en transe. Les patients ont indiqué qu’ils s’adaptaient rapidement à la « lourdeur » de la couverture et qu’ils se sentaient à l’aise et soutenus pendant l’hypnose. Dans l’hypnose comme dans la thérapie du traumatisme (par exemple, le PiTT), l’essentiel est de se sentir en sécurité. Les deux approches thérapeutiques travaillent sur les images intérieures. En raison du poids de la couverture, l’apaisement physiologique et végétatif se produit beaucoup plus rapidement à mon avis. Le rythme respiratoire se régule plus facilement pour mes patients. Mes patients se détendent beaucoup plus vite et peuvent mieux se concentrer sur leurs images intérieures.

Votre conclusion d’un point de vue personnel ou médical

Ma conclusion est certainement que les couvertures thérapeutiques peuvent réguler à la baisse la partie végétative et avoir un poids qui sera perçu comme très agréable. Agréable pour les patients souffrant d’anxiété ou de traumatisme qui s’endormiront plus facilement, car il ressentiront une sorte de câlin, ce qui peut avoir un effet positif sur l’hygiène du sommeil. Les patients qui ont peur de s’endormir peuvent être « tenus » de cette manière et éprouver un sentiment positif d’être « tenus ». Les enfants qui ont des problèmes pour s’endormir et rester endormis peuvent certainement « réapprendre à dormir ». Et à mon avis, il n’est pas nécessaire qu’il y ait un diagnostic clinique pour utiliser une couverture thérapeutique – il est également important de travailler avec elle de manière préventive !

aller à CouverturesTherapie