28 nuits de sommeil garanties28 nuits de sommeil garanties Frais d’expédition gratuitsFrais d’expédition gratuits ACHETEZ MAINTENANTACHETEZ MAINTENANT

Panier

Des mots que votre enfant devrait entendre!

Il est reconnu depuis longtemps que les mots ont un impact considérable sur notre développement, le développement de notre caractère, notre motivation et notre vision du monde. Ce que nous entendons dans notre enfance peut résonner dans notre tête tout au long de notre vie, cela affecte la façon dont se construit notre personnalité et notre attitude envers la vie et les gens. Par conséquent, cela vaut la peine de semer dans la tête de nos enfants des mots et des émotions qui se répéteront et se développeront avec le temps, et qui les feront devenir des adultes heureux et pleins d’empathie.

« Je t’aime »

Parler de sentiments n’est pas facile pour tout le monde. Nous, les adultes, avons également des problèmes avec cela, surtout que – justement – beaucoup dépend de comment nous avons été élevés. Au moins nous avons eu d’expérience dans ce domaine, au plus cela nous embarrasse. Il ne suffit donc pas de se serrer dans les bras, de passer du temps ensemble ou de discuter – vous devez également vous assurer que votre enfant peut nommer des sentiments concrets. Pourquoi est-ce si important? Parce que de cette manière, nous permettons à un enfant d’apprendre qu’en plus des actes, les mots, exprimés d’une manière adéquate, ont leur importance. Les deux se complètent et se renforcent. Dire « je t’aime » est une chose extrêmement importante qui renforce le sentiment de sécurité, d’appartenance ainsi que le sentiment d’être nécessaire et apprécié. Répétons-le aussi souvent que possible et les enfants apprendront cette émotion et commenceront à la comprendre.

« Je m’excuse »

Beaucoup de parents trouvent ridicule de présenter des excuses aux petits enfants. Pourquoi? Cela trouve sa source dans un sentiment de « supériorité » et dans la conviction que l’enfant ne peut avoir aucun doute sur le fait que le parent ait toujours raison. Admettre que maman ou papa ont commis une erreur est souvent marqué par la peur de perdre son autorité. Pourtant, s’excuser auprès d’un enfant n’a que de bonnes conséquences! Cela vous apprend à reconnaître vos erreurs et à montrer qu’il n’y a pas de mal à cela. Cela montre que n’importe qui (même un adulte ou une personne expérimentée) peut faire une erreur ou se tromper, et s’excuser est un signe de force et non de faiblesse. Lorsque nous montrons cet exemple, nous pouvons être certains que l’enfant reproduira ce comportement en tant qu’enfant et en tant qu’adulte.

« Je te comprends »

Préoccupés par nos problèmes d’ »adultes », le stress et le manque constant de temps, nous avons tendance à sous-estimer les problèmes ou les soucis des enfants. Quand le gamin pleure, nous répétons en permanence que « ce n’est pas grave ». Quand il va à l’école pour la première fois, nous disons que « rien de grave ne se passera ». Est-ce que de tels mots lui montrent notre compréhension et l’assurent qu’il peut compter sur nous? La compréhension d’autrui est un signal simple et extrêmement important qui dit que tout le monde a droit à ses propres sentiments, interprétations et opinions. Il faut alors rentrer dans le monde de l’enfance et se rapprocher l’un l’autre. Il est important de noter que comprendre ne signifie pas montrer son approbation. On peut comprendre pourquoi une personne a eu un comportement donné et en même temps condamner ce comportement – il est bon de s’en souvenir.

« Tu peux être fier de toi »

Si nous, les adultes, nous sommes motivés par les compliments d’un patron ou d’un ami, des éloges exprimés à des enfants peuvent aussi déclencher chez eux toute une série de comportements positifs. Une telle phrase sera certainement une impulsion à agir, et l’auto-complimentation (« tu peux être fier de toi » au lieu de « je suis fier de toi « ) permet de développer une confiance en soi saine et de s’apprécier. Un tel renversement d’éloges a également un autre rôle très important: il enseigne comment se construire une image de soi-même en se basant sur ses propres sentiments et non sur ceux des autres.

« Et toi, qu’en penses-tu? »

Ce n’est pas sans raison que nous aimons les gens qui nous posent des questions. Selon les scientifiques, nous sommes plus sympathiques envers ceux qui, dans la conversation, s’intéressent à nous, au lieu de parler uniquement d’eux-mêmes. Mis à part le fait que poser des questions permet d’amorcer des discussions très intéressantes, c’est avant tout l’aveu suivant – « Ton avis est important pour moi ». Poser des questions est extrêmement important quand on communique avec un enfant en bas âge, cela l’inspire, accélère son développement, et qui plus est accroît sa curiosité et lui montre que « qui demande, ne se trompe pas ».