28 nuits de sommeil garanties28 nuits de sommeil garanties Frais d’expédition gratuitsFrais d’expédition gratuits ACHETEZ MAINTENANTACHETEZ MAINTENANT

Panier

LA MELATONINE : Bienfaits, Propriétés et Risques de mésusage

« D’après l’institut national de la vigilance et du sommeil, l’ensemble des troubles du sommeil concernent, en France, pas moins de 40 % de la population, 22 % d’entre eux souffrant spécifiquement d’insomnie. »

La mélatonine est une hormone naturellement générée par le corps humain et sécrétée par une petite glande du cerveau. La particularité de cette hormone est qu’elle n’est produite que pendant la nuit. La mélatonine régule notre sommeil, nous protège contre de nombreuses maladies et a la capacité même de lutter contre la dépression. Bien qu’elle comporte un certain nombre de caractéristiques bénéfiques, elle peut également être dangereuse car elle est largement accessible et disponible dans les pharmacies, tout comme les suppléments de vitamines populaires.

Du cerveau aux intestins

La mélatonine, également appelée « hormone de la nuit », est produite par la glande pinéale. Cette petite glande est reliée directement aux nerfs optiques ; cela dit, elle commence et arrête la production, en fonction des informations de nos yeux qui indiquent si le jour est déjà venu ou s’il fait encore nuit.

Chez une personne en bonne santé, la lumière inhibe la production de mélatonine, ce qui nous permet de fonctionner normalement pendant la journée, à l’école ou au travail. Cependant, quand il commence à faire sombre à l’extérieur, la glande pinéale commence à travailler de plus en plus intensément, et lorsque « l’hormone de l’obscurité » atteint un certain niveau, nous nous sentons somnolents et allons nous coucher. C’est un processus extrêmement important pour le bon fonctionnement de notre horloge biologique, car grâce à cela, notre corps sait quelle heure il est et comment y adapter notre activité.

Lorsque le niveau de mélatonine est insuffisant, nous nous sentons fatigués mais nous ne pouvons pas nous endormir – notre corps est prêt pour une activité quotidienne normale. De plus, le même composé chimique peut être produit non seulement dans la glande pinéale, mais également dans la moelle osseuse, les intestins et les yeux.

Quelle fonction la mélatonine peut-elle jouer dans le système digestif? Eh bien, elle est produite en très grande quantité pour contrôler les selles. Certains scientifiques soupçonnent que des résidus de mélatonine puissent aller de l’intestin au sang, ce qui expliquerait la somnolence incontrôlée après un repas copieux.

La mélatonine comme les stéroïdes

Lorsque notre corps ne fonctionne pas correctement et que le niveau de mélatonine est beaucoup trop bas, nous luttons contre l’insomnie et le manque de sommeil. Des perturbations à long terme de la sécrétion de mélatonine peuvent également conduire à une dépression ou à des crises d’épilepsie.

Mais que se passe-t-il lorsque nous utilisons des pilules pour nous endormir ? Sommes-nous vraiment alerte et productif le lendemain ? Fournissons-nous à notre corps des doses excessives de mélatonine ?

Selon le Dr George Bentley de l’Université de Californie, la mélatonine a des effets très importants, même comparables aux stéroïdes. Il mentionne que : « Les travailleurs postés et les voyageurs qui consomment des comprimés de mélatonine pour lutter contre la somnolence ou le décalage horaire ont une autre raison de se méfier des suppléments » et affirme que les auto-administrassions de mélatonine peuvent entraîner plusieurs autres problèmes de santé ou même avoir un effet opposé sur certains individus.

Les recherches effectuées sur les poissons à l’Université de Houston montrent que la mélatonine peut entraver la mémorisation de nouveaux souvenirs. D’un point de vue biologique, nos ancêtres n’avaient pas à apprendre beaucoup d’informations la nuit ; le cerveau pouvait alors « désactiver » la fonction de mémoire. Malheureusement, aujourd’hui, lorsque nous sommes actifs pendant une très grande partie de la journée et que nous traitons le sommeil comme une nécessité, nos mécanismes biologiques évolutifs perturbent de plus en plus notre fonctionnement. Pour gagner du temps et être plus productif pendant notre journée, nous travaillions tard la nuit, épuisons notre corp et cerveau, puis nous recherchons la mélatonine, pour nous aider à dormir et rattraper notre fatigue. La confusion corporelle causée par un rythme de vie déséquilibré aura des conséquences. Nous risquons bientôt de nous exposer à des problèmes de sommeil et de fonctionnement normal encore plus graves.

Lumière cancérigène

L’emplacement géographique, le travail jusqu’à des heures tardives ou de longues heures d’exploitation imposant l’utilisation de la lumière artificielle peuvent également avoir des conséquences fatales. La mélatonine est un puissant antioxydant, une substance qui élimine les radicaux libres qui endommagent les cellules saines, accélère le processus de vieillissement et favorise le cancer.
Les personnes qui travaillent de nuit avec un éclairage intense ont généralement de faibles niveaux de mélatonine et sont plus susceptibles de développer un cancer du sein, de la prostate et du colon.
Des recherches sont en cours pour déterminer si le faible niveau de cette hormone entraîne également la parodontose, une inflammation des intestins et des yeux.

Recommandations pour un bon usage de la mélatonine :

Présentée à tort comme un « médicament miracle », vendue sans ordonnance, et parée de toutes les vertus, la mélatonine a rempli les rayons des pharmacies partout au monde.
Alors que les ventes explosent depuis les années 90, la Société de recherche en médecine du sommeil vient de mettre au point des recommandations pour limiter le mésusage de cette hormone du sommeil.
La mélatonine a longtemps été plus ou moins boudée par la recherche. Les rares études menées pour mesurer son efficacité ont montré qu’elle peut effectivement améliorer le sommeil dans des situations particulières, à condition de respecter une heure de prise et un dosage précis. Il est toujours favorable de consulter un spécialiste et évaluer vos symptômes avant de la consommer.

Les méthodes naturelles sont toujours les meilleures. Prenez soin de votre santé en appliquant d’abord les principes d’hygiène du sommeil. Vérifiez si votre lit est adapté à vos besoins et si la literie ne vous irrite pas et ne vous sensibilise pas. Évitez les distractions et la lumière artificielle provenant des téléphones ou des ordinateurs de votre chambre. Trouvez votre rythme circadien naturel et respectez-le régulièrement, même les week-ends et les jours fériés.

Si cela ne fonctionne pas, demandez conseil à un spécialiste. N’envisagez une pilule de mélatonine que dans des cas exceptionnels, par exemple, en cas de décalage horaire après un vol.