28 nuits de sommeil garanties28 nuits de sommeil garanties Frais d’expédition gratuitsFrais d’expédition gratuits ACHETEZ MAINTENANTACHETEZ MAINTENANT

Panier

UTILISATION D’UNE COUVERTURE PONDEREE – ENTRETIEN AVEC UNE OLIGOPHRENOLOGUE

Nous avons préparé pour vous une série d’entretiens concernant les couvertures pondérées. Sur internet on trouve très peu d’informations véridiques sur l’utilisation des récepteurs sensoriels. C’est pourquoi nous souhaitions approcher cette thématique. Le premier de ces entretiens, un entretien avec une oligophrenologue – Madame Edyta Tyszkiewicz.

Quelle expérience avez-vous avec les enfants?

Je suis oligophrenologue – une thérapeute, et une technicienne du massage. Depuis plusieurs dizaines d’années je travaille avec des enfants nécessitant une réhabilitation pédagogique. Parfois je réalise des activités de groupe dans l’un des centres mentionnés précédemment, mais le plus souvent – des activités dans la maison de chaque enfant. J’ai de l’expérience dans le travail avec les enfants présentant différents types de troubles du développement, émotionnels, handicapés (entre autres autisme, MPD, trouble Edwards, ADD et autres ).

Quand est-ce que vous avez vu une couverture pondérée pour la première fois?

J’en avais entendu parler il y a un certain temps lors de la formation „Utilisation d’éléments de thérapie sensorielle intégrée dans le cadre du travail avec les enfants.”

A qui conseillez-vous l’utilisation de la couverture sensorielle ?

Les couvertures sensorielles sont conseillées à tous les enfants présentant différents types de problèmes du développement, comme dans le cas de thérapie de pédagogie, pour stimuler le système proprioceptif, ou des sensations profondes. Elle s’avère efficace pour adoucir les tensions pour les enfants souffrant de TDAH et d’autres troubles en relation avec une suractivité; autisme, syndrome de Down, syndrome de Rett, paralysie cérébrale d’enfants, troubles de la concentration et de l’attention, attaques de violence et de colère, troubles de la coordination des mouvements, faible mobilité, maladie de locomotion, difficultés pour être autonome, ralentissement du développement de la parole, troubles du langage, hypersensibilité tactile (entre autres difficultés manuelles), ou encore silence excessif ou ralentissement de l’enfant. Je la conseille vivement aux nouveau-nés et aux enfants nés par césarienne ou aux personnes souffrant de troubles dépressifs.

Quels effets apporte la couverture sensorielle d’après-vous ?

La pression exercée par la couverture augmente la conscience de son propre corps pour l’enfant, adoucit l’excitation, mais améliore la concentration et à l’attention, calme, détend,réduit les comportements auto-stimulants, et même réduit la sensation de fatigue. En tant que masseuse, je peux vous certifier que la couverture pondérée, en exerçant une pression sur le corps, utilise certaines techniques de massage permettant à l’enfant de se calmer et “de rassembler ses pensées”. D’après moi, la pression profonde entraîne la production de neurotransmetteurs, dont la sérotonine, qui est connue comme l’hormone du bonheur (amélioration de l’humeur, soulagement de douleurs, relaxation) et de noradrénaline et d’adrénaline.

Dans toute votre carrière, quel a été le cas le plus heureux d’utilisation de couverture pondérée ?

Le cas qui m’a apporté le plus de bonheur lors de l’utilisation de la couverture pondérée est celui de Klaudia – 3 ans. La petite fille souffre de microcéphalie, épilepsie résistante aux médicaments, hémiparésie bilatérale sévère, ramollissement de la fente du palais, oreilles basses, mandibule en retrait, hernie du nombril et hernie blanche, maladie du cœur ASDII, entorse à la hanche gauche, augmentation du tonus musculaire, pied bot, bassin élargi au niveau du rein droit, retard dans le développement psychomoteur. La maladie principale que les médecins lui trouvent est le syndrome d’Edwards – bien que les soupçons se portent de plus en plus sur le MPD.Klaudia est née à la 38ème semaine par césarienne en pesant 1530 g et mesurant 41 cm. Dès le cinquième mois de sa vie il lui a été posé un GPE. Actuellement sa tension musculaire augmente, ainsi ue l’affaissement de son larynx. Il est replié, et donc la pose se fait de force et les mouvements spontanés n’arrangent pas les choses. Je me suis demandé longtemps avec les autres spécialistes si Klaudia pouvait utiliser une couverture pondérée. Je pensais personnellement qu’elle en avait besoin à cause de la césarienne et d’une tension musculaire permanente. Puisqu’il existe peu d’informations fiables concernant l’utilisation des couvertures pondérées, je n’étais pas sûre si le GPE pouvait être ici une contre-indication. Ensemble avec la maman de Klaudia, nous avons pris la décision d’essayer de l’utiliser, afin de participer au soutien de la réhabilitation de la petite fille. Le jour où la couverture est arrivée Calineczki (c’est son surnom, du fait de sa petite taille) a évité environ une vingtaine de crises d’épilepsie. D’après sa mère, cela viendrait du fait que depuis qu’elle utilise la couverture pondérée, les attaques ont cessé….

Est-ce que vous utilisez personnellement la couverture pondérée ? Avec quels résultats ?

Cela fait un certain temps que j’utilise la couverture pondérée. Comme je l’ai dit, il n’existe pas d’examen scientifique concernant son efficacité, d’indications ou de contre-indications pour son utilisation. C’est dommage d’après moi puisqu’il s’agit d’une aide „ didactique ” pour divers types de troubles. Je suis une personne qui, comme on dit couramment, a un passé. Je n’avais même pas un mois quand je suis arrivée à l’orphelinat… J’ai changé quatre fois de parents adoptifs, à chaque fois que j’arrivais naissait un nouvel enfant et je devenais un „problème”… A 7 ans, je vivais avec ma mère biologique, à la campagne, sans eau ni électricité. De plus, ma mère ne m’a jamais montré d’affection, ni l’ombre d’un quelconque intérêt à mon égard… Tout cela a fait que, depuis mes plus anciens souvenirs, je dormais toujours mal, j’avais tendance à être en retrait, refermée sur moi-même, même dépressive. La couverture est devenue pour moi – je pèse bien mes mots – un merveilleux médicament pour tous ces petits maux. Par exemple, je peux mettre en valeur le fait que cela favorise la création de neurotransmetteurs, y compris la sérotonine, qui est connue comme hormone du bonheur. Je dors très bien, profondément et je suis enfin reposée et pleine d’énergie. Je n’ai remarqué ni chez moi, ni chez les quatre personnes dont je m’occupe, d’effet secondaire, des effets d’utilisation „négatifs”. Mais il est toutefois important qu’elle soit choisie de manière individuelle par un professionnel. Il existe beaucoup de sites internet qui offrent leurs services dans ce domaine. En achetant une couverture, je leur ai écrit tout un tas de questions. Certains offraient des couvertures sans prendre en compte les paramètres personnels, certains ne répondaient pas, ou de manière trop générale. J’en ai choisi une – celle sur laquelle j’ai obtenue des informations détaillées, fiables, et je ne le cache pas – avec un prix abordable. C’est pourquoi je vais toujours la conseiller aux parents des enfants dont je m’occupe.