Achetez la couverture Gravité aujourd'hui et recevez l'oreiller Gravité gratuitement (29.95 € 0 €) ACHETEZ MAINTENANTACHETEZ MAINTENANT

Panier

Détendez-vous… en faisant semblant d’être une vache !

Bien que ce titre puisse sembler controversé, nous vous proposons quelques moyens inhabituels mais efficaces pour vous détendre, peu importe l’endroit où vous vous trouvez actuellement. Vous n’avez besoin que de 15 minutes ! Voici quelques astuces très simples.

1. La nature sur prescription médicale

Saviez-vous que les médecins écossais inscrivent « contact avec la nature » sur les prescriptions destinées aux patients trop stressés et fatigués ? Si l’on considère les recherches des scientifiques, cela ne devrait pas être une surprise. Un contact de seulement 15 minutes avec la nature fait baisser le niveau de stress, régule le rythme cardiaque et améliore la pression sanguine.

Une étude menée en 2017 par des scientifiques de la T.H. Chan School of Public Health de Harvard et du Brigham and Women’s Hospital de Boston a montré que vivre à proximité d’espaces verts prolonge la vie et améliore la santé mentale. Et il n’y a rien d’étrange à cela. Les arbres ne se contentent pas de capturer le carbone de l’atmosphère et de produire de l’oxygène par photosynthèse, ils ont également un effet salutaire sur le système nerveux car ils nous aident à nous détendre. Puisque cela est prouvé, passez au moins un quart d’heure par jour à vous promener ou à faire une marche rapide dans une forêt ou un parc proche de chez vous.

2. Des exercices sensoriels pour les adultes

Les exercices sensoriels sont généralement utilisés chez les enfants souffrant de troubles de l’intégration sensorielle, c’est-à-dire lorsque leur système nerveux traite mal les stimuli sensoriels, ce qui a une influence sur l’augmentation de la sensation d’anxiété, le stress ou le développement d’états anxieux et nerveux. Alors pourquoi ne pas utiliser les connaissances en la matière pour soulager la tension « de l’adulte » et les effets de la fatigue chronique ?

Pour cela, vous pouvez essayer la technique de la pression douce, que vous obtiendrez en utilisant une couette ou une couverture pondérée. Leur lourd remplissage (qui doit être adapté au poids de l’utilisateur !) est fait de microbilles de verre spéciales. Ce remplissage exceptionnel agit fortement sur les récepteurs de la peau, qui à leur tour envoient au cerveau l’information que notre corps est en sécurité à un endroit et à un moment donnés. L’effet de cette pression douce qui vous recouvre, fonctionne exactement comme si un être cher vous prenait dans ses bras – les hormones du stress diminuent, au profit d’une augmentation de la production de sérotonine.

3 Le sourire forcé

Un corps stressé, tendu et nerveux n’est pas propice à la production des « hormones du bonheur », il n’est donc pas étonnant que dans ces conditions, le sourire soit la dernière chose que vous souhaitez exiger de votre bouche. Bien que cela soit difficile à croire, adopter une attitude détendue et heureuse nous fera nous sentir… détendus et heureux.

Les recherches menées par Fritz Strack dans les années 80 le prouvent : un sourire plus fréquent – même forcé – nous aidera donc à tromper un peu notre cerveau et à le mettre au repos. Donc, lorsque vous traversez des moments difficiles, forcez-vous littéralement à lever les coins de vos lèvres et votre cerveau se mettra à travailler pour augmenter la sérotonine ! Une bonne idée serait de « s’entraîner à sourire » et de sourire pendant, disons, une minute deux fois par jour. Cela vaut au moins la peine d’essayer !

4. Entraînez votre mâchoire inférieure

Bien que le sourire puisse être considéré comme l’un des éléments de l' »entraînement » des muscles du visage, il est utile de développer ce sujet et d’aller un peu plus loin. Nous avons pour vous une proposition qui n’exige pas que vous quittiez votre domicile ou votre bureau, ni même que vous changiez la position que vous occupez actuellement. L’entraînement de la mâchoire inférieure (appelée aussi la mandibule) est une proposition qui vient tout droit des… maternelles, où le problème des muscles faciaux tendus chez les tout-petits est très courant.

Que convient-il de faire ? L’une des méthodes pour détendre cette partie de nos muscles est de faire semblant d’être une vache : il suffit de bouger notre mandibule comme si nous mâchions de l’herbe délicieuse provenant de pâturages verts. Un effet similaire peut être obtenu en faisant semblant de bailler ou en abaissant notre mandibule le plus bas possible et en la soulevant (en prononçant quelque chose comme « meuh-meuh » :)). Ces exercices doivent bien sûr être effectués jusqu’à un résultat soit obtenu, bien qu’ils ne doivent pas durer plus de 10 minutes.