28 nuits de sommeil garanties28 nuits de sommeil garanties Frais d’expédition gratuitsFrais d’expédition gratuits ACHETEZ MAINTENANTACHETEZ MAINTENANT

Panier

Le sommeil des femmes pendant la grossesse.

Les femmes déclarent des troubles de sommeil de manière plus fréquente que les hommes. Cela est principalement dû aux changements d’hormones lors des périodes de l’adolescence, la période de gestation et la ménopause, ce qui affectent le corps et le sommeil. Les problèmes de sommeil les plus fréquent sont observés durant la grossesse. Comment les femmes enceintes sont-elles affectées par les troubles de sommeil et comment aider à ce problème?

Le sommeil est un processus physiologique complexe et la grossesse est un état de « physiologie altérée» au cours duquel se produisent des changements dans le fonctionnement de nombreux organes du corps. Ces changements font en sorte de dérégulé la sécrétion d’hormones du cycle quotidien. Cela, à son tour, a un impact énorme sur le repos des femmes: les hormones d’œstrogènes raccourcissent le stade REM, et la progestérone – en tant qu’hormone favorisant le sommeil – augmente le besoin de faire des siestes et de se reposer. Au cours du premier trimestre, où le corps travaille extrêmement fort pour protéger et nourrir le bébé en développement, les femmes ont tendances à dormir beaucoup plus longtemps mais en même temps moins efficacement. L’ocytocine doit également être mentionnée lorsque l’on considère la régulation hormonale du sommeil pendant la grossesse. Son pic de sécrétion a lieu la nuit, mais il empêche l’efficacité du sommeil car il provoque des fonctions systoliques qui intensifient la désintégration des stades du sommeil.

PREMIER TRIMESTRE

Durant le premier trimestre de la grossesse, les troubles de sommeil sont extrêmement communs et sont causés par :

  • Le besoin d’uriner de manière fréquente : les reins doivent être très efficaces à filtrer davantage de sang.
  • Des siestes durant le jour : la production croissante de progestérone cause le sommeil peu importe le temps de la journée, et
  • Le changement corporel : il est difficile de trouver une position confortable.

DEUXIÈME TRIMESTRE

Pendant ce temps, beaucoup de femmes enceintes se sentent beaucoup mieux et sont souvent perçues comme étant vraiment rayonnantes. C’est à cause des hormones qui deviennent plus stables. En fait, leurs niveaux d’hormones continuent de croître mais maintenant beaucoup plus lentement qu’auparavant. Le changement positif est également dû au fait que le bébé bouge légèrement plus haut dans l’utérus, ce qui est mieux pour la vessie et réduit la nécessité d’aller aux toilettes si souvent.

TROISIÈME TRIMESTRE

Après une courte période de repos au deuxième trimestre, les problèmes de sommeil intensifiés reviennent. Cela est principalement dû au besoin de se réveiller de manière fréquente et à un raccourcissement du sommeil profond, c’est-à-dire au troisième stade du REM. De plus, le troisième trimestre est associé à un certain nombre de raisons pour la diminution de la qualité du sommeil:

  • L’inhabilité de trouver une bonne position – il est difficile de trouver une position parfaite pour dormir avec le ventre, les crampes dans les jambes et les douleurs de dos.
  • Les brulures d’estomac
  • Le souffle peu profond
  • Le syndrome de jambes fatiguées

Lutte efficace contre l’adversité

Malheureusement, les efforts déployés pour soulager les problèmes de sommeil constituent un test rigoureux de diverses solutions individuelles. Tout d’abord, il faut prendre en compte (et de manière souvent sous-estimé) l’hygiène du sommeil. Bien que ce soit une pratique communément connue, nous la prenons rarement au sérieux et avec l’attention qu’elle mérite. Les éléments les plus importants de l’hygiène du sommeil comprennent:

  • Assombrir la chambre tout en coupant le bruit,
  • Se lever régulièrement à la même heure – même le week-end,
  • Éviter les activités autre que dormir (et le sexe) au lit – aucune télévision, pas de courriels ou Internet
  • S’assurer d’un bon niveau d’humidité dans l’air et une température dans la chambre autour de 21 ° C

Si la chambre est déjà bien préparée, c’est maintenant le moment de faire le lit et d’entreprendre une bonne position pendant le sommeil. Au premier trimestre, c’est un peu plus facile car il n’y a pas de contre-indication médicale à dormir en position favorite; même en position couchée sur le ventre. Cela change plus tard pendant la grossesse car il est déconseillé de dormir sur le dos et le côté droit en raison du risque de compression de la veine cave inférieure. Il est difficile de se détendre complètement au lit avec de telles restrictions. Dans ce cas, un oreiller spécialisé peut être utile. Récemment, les soi-disant «serpents sensoriels» deviennent de plus en plus populaires pour les femmes enceintes. Ils peuvent être adaptés même aves les positions les plus spécifiques du corps pour créer un support confortable pour la tête, le dos et le ventre. Ces oreillers éliminent les douleurs au cou, au dos et à la colonne vertébrale – des inconforts qui peuvent être particulièrement difficiles au cours des derniers trimestres. Plus tard, un tel « oreiller serpent » sera également un excellent support pour la mère et son bébé pendant l’alimentation. Après un certain temps, lorsque le bébé devient plus conscient de son corps et de son environnement, le serpent sensoriel peut être un outil parfait pour jouer et développer ses capacités motrices. Il aide également les enfants en âge scolaire à mieux se concentrer et à organiser leur comportement. Il suffit de le mettre sur le cou et son poids stimulera les récepteurs à sensation profonde dans les muscles, les articulations et les tendons.
Vous pouvez trouver plus d’informations sur le sommeil efficace à l’adresse suivante: https://gravite.fr/category/blog/