28 nuits de sommeil garanties28 nuits de sommeil garanties Frais d’expédition gratuitsFrais d’expédition gratuits VOIR LA COUVERTURE

Panier

Les réveils nocturnes fréquents – Qu’est-ce que cela signifie ?

Les réveils nocturnes sont l’un des troubles du sommeil les plus frustrants. Ce n’est pas étonnant, car se retourner d’un côté à l’autre de son lit, être incapable de s’endormir et avoir peur de passer la journée qui arrive complètement épuisé détériorent effectivement non seulement notre humeur, mais aussi notre santé. Des interruptions fréquentes du cycle de sommeil peuvent également être la conséquence de problèmes plus graves, tels qu’une insomnie chronique ou des maladies, qui se développent dans l’organisme. Que se passe-t-il lorsque nous nous réveillons régulièrement pendant la nuit et quelles en sont les conséquences ?

Le sommeil est le garant du bon fonctionnement de l’organisme – il assure la régénération de toutes les cellules, de tous les systèmes et organes et nous prépare à vivre les activités de la journée. Malheureusement, tout le monde ne peut pas bénéficier d’un cycle de sommeil efficace et de qualité, car pour beaucoup il est incomplet, irrégulier et instable. Il convient de noter que les troubles du sommeil ne touchent pas seulement les adultes, mais que les personnes âgées, les adolescents, les enfants et même les nourrissons s’en plaignent.

Quand le corps proteste

Tous ceux qui ont vécu une nuit interrompue, ne serait-ce qu’une seule fois, savent parfaitement combien il est difficile de fonctionner efficacement le lendemain. Si les réveils nocturnes accompagnent presque chaque cycle de sommeil, nous devenons chroniquement fatigués, frustrés, peu enclins à avoir des contacts avec les autres, nous nous disputons facilement et nous sommes exposés à de nombreuses “protestations” de notre corps, par exemple des contusions, des douleurs musculaires ou des migraines.

On distingue deux types de facteurs pouvant provoquer des réveils nocturnes : les facteurs physiologiques et les facteurs psychologiques.

Les facteurs physiologiques : l’arthrite ; les maladies rénales, la pollakiurie ; les malformations cardiaques ; l’apnée du sommeil ; l’asthme ; le syndrome des jambes sans repos ; la maladie de Parkinson ; l’hyperthyroïdie ; l’hypertrophie de la prostate ; les maladies mentales comme les manies ; les traumatismes psychologiques comme les troubles post traumatiques ; les carences en vitamine B.

Les facteurs psychologiques : le stress au travail, les problèmes familiaux ; les problèmes financiers ; la pression de l’environnement ; les facteurs environnementaux – le bruit, les températures élevées ; la prise de médicaments ; le jetlag ; l’abus de stimulants – nicotine, alcool, drogues, caféine ; la dépression, la tendance à s’inquiéter ; le fait de penser à ses problèmes de sommeil ; la surcharge émotionnelle ; la surcharge de responsabilités.

Saviez-vous que, selon les recherches, les femmes sont plus susceptibles d’avoir des problèmes de sommeil que les hommes ? Les femmes ont un sommeil moins profond que les hommes, notamment celles qui ont des enfants (vigilance excessive) ou celles qui sont en âge d’être ménopausées (fluctuations hormonales, diminution des œstrogènes). En outre, les pathologies de la fluidité du sommeil se manifestent plus souvent chez les personnes âgées que chez les jeunes, chez les fumeurs que chez les non fumeurs, et chez les personnes nerveuses et stressées que chez les personnes calmes et détendues.

L’heure n’est pas sans importance

Parmi les causes de nos difficultés à assurer la continuité du sommeil, on peut citer l’heure du réveil :

Entre 23 heures et 1 heure du matin – La cause peut être des problèmes de digestion des graisses, car c’est à ces heures-là que la vésicule biliaire responsable de ce processus commence son travail. Ces heures peuvent également être le signe d’un stress excessif pendant la journée, qui ne se “relâche” qu’à cette heure.

Entre 1 heure et 3 heures du matin – La cause est généralement un problème de fonctionnement du foie, qui après un repas gras, par exemple, doit se mettre à travailler plus que d’habitude. En médecine chinoise, les affections du foie sont également liées à la perception de soi. Si une personne se sent malheureuse, accablée de culpabilité ou pleine de colère, cela se reflétera sur cet organe.

Entre 3 heures et 5 heures du matin – Cela peut indiquer un trouble psychologique. Là encore, la médecine chinoise peut nous en dire beaucoup sur le sujet. Selon la médecine chinoise, se réveiller à ces heures-là est dû à un excès de stress, de tristesse et de culpabilité. Si nous nous réveillons régulièrement à ces heures, les spécialistes conseillent d’examiner le fonctionnement des poumons, qui entre trois et cinq heures sont particulièrement stimulés.

Vous souffrez de troubles du sommeil ? Consultez les différents articles sur notre blog pour obtenir des conseils d’experts et des méthodes éprouvées pour les résoudre !